COLLECTION

Répertoire d'oeuvres dédiées à des tentatives d'épuisement

Photographie

Puberty est un journal photographique grâce auquel Laurence Philomène documente sa prise d’hormones depuis 2019.

Film, Installation

A thousand cuts est une œuvre vidéo installative donne à voir des scènes cinématographiques et télévisuelles lors desquelles des personnes cisgenre performent les rôles de personnes trans.

Film

Clean With Me (After Dark) est le premier film de Gabrielle Stemmer. Il s’agit d’un documentaire de 20 minutes qui explore la tendance des « Cleanfluenceuse ».

Oeuvre hypermédiatique, Performance

Tangible Data est une œuvre d’exploration et d’infiltration d’une communauté en ligne qui développe un marché de l’art «virtuel» pour un public avide de cryptomonnaie.

Vidéo

Baby Come Home conduit à une réflexion sur les sens multiples de la recherche à l’ère numérique et aux phénomènes de disparition et de brouillage qui l’accompagne.

Vidéo

After Foreclosure retrace l’évolution du paysage urbain et suburbain états-unien à partir des images de Google Street View produites entre 2008 et 2019.

Collage

The New Organs est une collection de récits personnels qui font état, à travers une multitude d’expériences singulières, d’une surveillance constante des usagers qui naviguent en réseau.

Livre

Nocturnes est une monographie retracant le travail de la photographe Marie Bovo.

Performance

Touch Sanitation est une performance réalisée par Mierle Laderman Ukeles sur une période de trois ans (1977-1980) en partenariat avec les travailleurs de New York City Department of Sanitation.

Installation, Oeuvre sonore, Performance, Vidéo

L’installation A Lot of Sorrow (2013-2014) de Ragnar Kjartansson restitue l'expérience performative d'un concert filmé d'une seule chanson, donné par le groupe The National au MoMA PS1.

Film

Rashōmon est un film du réalisateur japonais Akira Kurosawa prenant comme base narrative deux nouvelles de Ryūnosuke Akutagawa.

Peinture

En 1965, alors qu’il est en train d’attendre son épouse, Roman Opalka a une idée qui orientera sa création durant quarante-six années.