COLLECTION

Répertoire d'oeuvres dédiées à des tentatives d'épuisement

Oeuvre hypermédiatique

Every Day the Same Dream est une oeuvre de Paolo Pedercini. Comme la plupart de ses oeuvres, elle s’approprie les codes du jeu vidéo afin de développer une critique sociale. 

Jeu vidéo, Oeuvre hypermédiatique

Eveline est une oeuvre de Pippin Barr qui se présente comme un simulateur de la vie d'un écrivain.

Oeuvre hypermédiatique

Smoke & Fire est une œuvre de remédiation jouant sur les codes du dessin animé.

Oeuvre hypermédiatique

The Whale Hunt (2007) est un projet de récit photographique composé de 3214 images qui relate un rituel de la chasse à la baleine auquel l'artiste Jonathan Harris a pris part. 

Installation

After Faceb00k est un projet amorcé à Montréal en 2012 par un collectif formé de deux jeunes artistes-chercheurs, dans le cadre d’une résidence au centre des arts actuels Skol.

Photographie

L'oeuvre Sleep II, par son dispositif et le sujet traité, participe à produire un effet d'épuisement. 

Roman

Écrire la réalité d'aujourd'hui dans toute son evanescence, c'est ce qu'ose La vie littéraire de Mathieu Arsenault. Fond et forme coincide ici pour mimer le flux de notre quotidien.

Film

Film portant sur un triple épuisement.

Oeuvre hypermédiatique

Artist's Statement No. 45,730,944: The Perfect Web Site est une oeuvre hypermédiatique du collectif Young-Hae Chang Heavy Industries (YHCHI) qui présente du texte animé en flash.

Oeuvre hypermédiatique

After Parthenope est un générateur de texte de Scott Rettberg. L'interface de lecture est composée d'un rectangle noir à l'intérieur duquel des phrases apparaissent une à une. 

Oeuvre hypermédiatique

Network Effect s’interroge sur les effets de l’Internet sur l’humanité.

Jeu vidéo

One Chance est un jeu vidéo développé par un designer anonyme produisant ses oeuvres sous le nom Awkward Silence Games.