Collage
Pour une nouvelle cartographie

Entre 1985 et le début des années 1990, l’artiste Philippe Côté, membre fondateur du collectif d’artistes La Société de Conservation du Présent .(SCP) avec Alain Bergeron et Jean Dubé, a produit un nombre considérable de cartes-collages. Ces œuvres, reprenant le format des cartes d’affaires comme nouveau médium de mise en circulation de discours dans les années 80, ont été, après la mort de leur auteur, numérisées et archivées. Comme les cartes étaient distribuées par leur auteur à la manière de cartes d’affaires, la collection numérique disponible sur le site web dédié aux activités de collectif ne saurait prétendre à l’exhaustivité.

Les cartes-collages de Côté représentent, en tant que collages d’éléments récupérés ici et là, un commentaire sur le discours social contemporain de l’artiste. Qu’il soit constitué de publicités, d’articles de journaux ou de revues, des fascicules informatifs, des livres, ou même de documents du passé s’étant frayés un chemin jusqu’au présent, ce discours social se confond avec la pratique artistique: l’un ne serait être compris sans l’autre.

Relation au projet: 

Les cartes de Phillipe Côté, rassemblées sous son projet de ;(, pour une nouvelle cartographie), reprennent les axes théoriques de la .(Société de Conservation du Présent), projet artistique collectif qui avait des ambitions très proches de celles du groupe de recherche Archiver le présent. Notons, principalement, l’intérêt pour les arts numériques, la remise en question de la séparation entre archive et discours, ainsi qu’un regard critique et paradoxal sur le présent. Par la critique des médiums artistiques figés, par la confusion entre l’œuvre et l’archive, et par la promesse d’un reflet critique du présent, la nouvelle cartographie de Côté promeut, terme à terme, les principes de la .(SCP):

Le principe d’archive
L’art de la promesse
Le désœuvrement

Citation: 

«(, dès que les hommes ont su archiver le présent, leurs autres activités, enfin, ont conservé dans un dessein ostentatoire ces documents, créant ainsi des archives confondues). // COPIE»

Auteur de la citation: 
Philippe Côté