Journées d'étude "Archiver le présent": Programme

Date de publication: 
08 décembre 2016

14 DÉCEMBRE 2016

9h15: Accueil des participant.e.s et mot de bienvenue

9h30: Première séance Archiver
Président de séance: Bertrand Gervais

9h30-10h00 Marie Mosse
«De l’écrivain voyageur au blogueur, archiver le monde? Le cas du voyage en Islande»
10h00-10h30 Sarah Turner
«L'effacement comme geste stratégique d'une mise au monde dans L'Exposition de Nathalie Léger»
10h30-11h00 Lisa Tronca
«Les archives vraisemblables: le cas de theatlasgroup.org de Walid Raad»

11h00-11h15: Pause

11h15-11h45 Emile Mercille Brunelle
«Archiver les émotions à travers le temps tarkovskien, par Svetlana Alexievitch»
11h45-12h15 Emmanuelle Riendeau
«La mise à nu littéraire de Josée Yvon dans Le clitoris de la fée des étoiles:
l'archivage auto-photographique comme préface à la naked selfie.»

12h15 – 13h45: Dîner

13h45: Deuxième séance Épuiser
Président de séance: Gina Cortopassi

13h45-14h15 Lucie Amir
«Le motif de la routine policière: les enjeux critiques de l'épuisement de la matrice narrative dans quelques polars contemporains»
14h15-14h45 Florence Brassard
«L’œuvre d’art à l’époque de l’appartement communal: quelques idées benjaminiennes au service d’une analyse de Ten Characters d’Ilya Kabakov»
14h45-15h15 Mohamed Bouchouar
«Tentative d’épuisement d’une lettre de rupture: ‘Prenez soin de vous’ de Sophie Calle»

15h15-15h30: Pause

15h30-16h00 Julie-Anne Castonguay
«Nobody Has to Die: Undertale, en tant que critique du complétionnisme ou l’exhaustivité dans le jeu vidéo»
16h00-16h30 François Prud’homme
«Sérendipité: tentative de corrélation entre l’effet de présence et l’illusion d’exhaustivité»

15 DÉCEMBRE 2016

9h00: Accueil des participant.e.s et mot de bienvenue

9h15: Troisième séance Écrire
Président de séance: François Prud’homme

9h15-9h45 Catherine Dupuis
«L’intertextualité comme tentative d’archivage d’une filiation politique chez Carole David»
9h45-10h15 Iris Grondin
«Une prison nommée désir: Miracle de la rose de Jean Genet – ce que font, ce que peuvent les voix»
10h15-10h45 David Azoulay
«Les enjeux mémoriels des écritures de l’épuisement: les cas de Blanchot, Perec et des pratiques illitéraires»

10h45-11h00: Pause

11h00-11h30 Sophie Horth
«‘Oh, No! He didn’t!’ Quelques exemples de carnets de lecteurs en ligne»
11h30-12h00 Vincent Messier
«L'utilisation du ‘live streaming’ dans The Body Artist de Don Delillo»

12h00-13h30: Dîner

13h30: Quatrième séance Rendre présent
Présidente de séance: Lisa Tronca

13h30-14h00 Raphaëlle Cormier
«Grosse fatigue, l'ambitieux projet de Camille Henrot. Du sentiment d'exhaustivité à l'épuisement le plus complet, une encyclopédie cosmogonique.»
14h00-14h30 Juliette Roiné
«Une aporie du temps. Étude du paradoxe des temps dans les œuvres de Tehching Hsieh»
14h30-15h00 Alban Loosli 
«Par-delà le White Cube»

15h00-15h15: Pause

Présidente de séance: Sophie Horth
15h15-15h45 Catherine Côté
«Gold Paint #1. De la transgression comme pratique du livre-objet: exercice sur Skeleton Crew de Stephen King»
15h45-16h15 Stéphanie Roussel
«Lecture flottante: régimes d’attention et de réception dans un micro-libre de poésie»
16h15-16h45 Justin Roy
« Recueillir ces questions qui vous habitent: la poésie infinie de Google»